Quand je NE demande PAS à mes amis de me définir, il en ressort souvent des petites phrases jetées par-ci, par-là, du type : « ah! t’as ENCORE fait ta Sonia » (quand, par exemple, je fais un truc qui me semble bizarre même à moi…visiblement pour les autres si ça vient de moi, c’est normal !) ou « oui bon en même temps, on te connait… » (quand on me demande si untel va bien et que je réponds « oui ça va mieux il est mort » et que c’est pas vrai biensûr…). Bref, je me rends bien compte que des fois, j’ai une façon d’envisager les choses d’une manière un tout petit peu « dérangée »… Bon, on peut le dire carrément, je suis névrosée, mais qui ne l’est pas ? Allez avoue !!!!!!! Et malheureusement, pour le voyage, c’est pareil j’ai des fixettes, je fais des listes à n’en plus finir, je me torture le cerveau pour ficeler le voyage parfait, et ce pendant des heures entières.

Alors je t’explique ce qu’il se passe, à ce moment-là, dans ma tête et crois-moi : parler le dialecte du nord du Kazakhstan, à côté, c’est de la rigolade.
Dès que j’ai commencé à découvrir d’autres endroits que mon bled, j’ai trouvé ça merveilleux. J’avais ouvert LA porte du trésor d’Ali Baba. Puis, en grandissant, j’ai compris qu’il y a vraiment beaucoup d’autres lieux que mon bled, donc c’était encore plus merveilleux car je me disais que je pourrais voyager toute ma vie sans jamais aller au même endroit et sans jamais me lasser…NEVER. Puis, j’ai grandi vieilli et quand je me suis réveillée il était déjà trop tard…

« NONNNNNN, JE VAIS MOURIR ET J’AURAIS PAS TOUT VU !!!!! » La dure réalité de la vie…

C’est à ce moment-là que j’ai attrapé la boulimie du voyage et tu vas me dire que c’est la plus belle maladie du monde ? OUI… mais pas que…

Je me suis mise alors à faire une liste de pays que je voulais absolument voir sauf qu’il y en avait plus d’une centaine… alors j’ai recommencé ma liste en essayant de me limiter à ce que je voulais vraiment voir, puis j’ai fait une deuxième liste pour les pays que j’avais abandonnés dans ma première liste, puis entre temps, j’ai rencontré des gens ou lu leur récit et ils m’ont donné de nouvelles envies… donc j’ai modifié à nouveau ma première liste, du coup j’ai modifié aussi la deuxième et j’en ai créé une troisième… Pour l’instant, j’en suis là.

Après, dès que j’étais ailleurs, je pensais déjà au voyage suivant… maintenant, j’arrive à attendre d’être dans l’avion du retour, enfin, pas tout le temps mais des fois j’y arrive quand même !

Je crois que le pire de tout pour moi, c’est de rêver à une destination et de ne pas concrétiser de la voir dans un délai raisonnable, c’est-à-dire dans les 2 prochaines années…
-« Sonia, dis la vérité
-oui bon, dans les 6 prochains mois
-mouais, je préfère ».
C’est sosso, la voix de ma tête qui me parle, NON, je ne suis pas folle ! C’est elle qui commande là-haut, c’est tout !

Alors, ne te méprends pas, je ne suis pas dans une course « je suis allée dans tant de pays… » par défi ou pour briller en société parce-que pour tout te dire, la société qui m’entoure et bien elle s’en fout pas mal de là où je suis allée et de ce que j’en ai pensé!
C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai créé ce blog, je peux ainsi écrire tout ce dont j’ai envie et comme ça me chante ; et même si je ne suis pas lu, au moins, je ne suis pas frustrée, une tare en moins, YES !

Avant de te quitter, je vais te raconter une dernière anecdote parce-que ça te fait plaisir.
L’autre jour, en déjeunant avec une amie, elle me dit :
-« et sinon cet été tu fais quoi, t’as prévu de partir quelque part ?
-heu, oh tu sais je rentre juste d’Iran, j’ai pas trop envie de penser tout de suite à un prochain voyage ».
(On appelle ça de l’auto-persuasion).

Je suis rentrée à la maison et devine ce que j’ai fait ??? et bien j’ai réservé un billet d’avion… je sais, je suis irrécupérable mais j’ai trop de trucs à voir encore, et ça c’est une autre histoire…