Quand tu es en couple avec un motard, tu es fière de dire : « mon gars, il a une grosse machine et il sait s’en servir. » Jusque là tout va bien, et puis un jour, il te dit : « viens petite, chevaucher mon engin »…

A ce moment précis, tu t’achètes la panoplie complète de la parfaite motarde : la veste cintrée, le casque et les gants que Christina Cordula pourrait t’envier. Autrement dit, tu passes tout un après-midi dans la boutique à te demander si CE casque te fait un beau profil, oui c’est possible. Motarde peut-être mais femme avant tout !

Allez c’est parti pour la balade. La moto, c’est la liberté, s’accrocher à son amoureux, vivre à 100 à l’heure, les cheveux dans le vent…ou pas.

Parce-que quand tu es comme moi un SDS (sac de sable), comprenez passagère, et qui plus est rouspéteuse, tu te rends vite compte que c’est pas tout à fait comme tu l’avais imaginé.

Déjà, je m’accroche ou?????? si je m’accroche à M. Analysator, je lui tombe dessus au moindre freinage ou à la moindre descente, et quand tu habites en montagne, ça devient problématique. Alors, tu dois te remettre en place toutes le 30 secondes, et 1 et 2 et 1 et 2 l’avantage c’est que les exos spécial fessiers de Véronique et Davina, à côté c’est de la rigolade.

Ensuite, tu deviens accro à la météo parce-que rouler sous la pluie, c’est arriver à destination en mode « chien mouillé » avec le jean qui te colle et les odeurs qui vont avec.

Maintenant parlons un peu mode, l’avantage c’est que c’est assez rapide, une paire de jeans, ta veste, ton casque, tes gants…mais, prenons l’exemple suivant : sous une belle journée d’été, tu enfiles ta tenue de combat, tu montes sur la moto et tu cherches avec désespoir la bouton de la climatisation que tu oublies très vite.

Et ce n’est pas le seul problème…La moto de M. Analysator n’est équipée ni de top case, ni de sacoches, alors quand tu t’arrêtes, que tu enlèves tes 15 kilos d’équipements, et bien… tu te les portes ; en résumé, tu es chargé comme un mulet et en plus tu pègues comme on dit chez nous.

Mais ce n’est pas tout. Vu que je suis une pipelette, j’ai été très surprise de voir que je n’avais pas donné de micro et que je n’étais pas reliée avec M. Analysator. Serait-ce un oubli ? Ca fait plusieurs années maintenant que j’attends cette installation. D’après mon motard préféré, c’est très très très compliqué à installer, c’est un GROS investissement et il a même osé m’expliquer que le fait d’avoir une oreillette pourrait me donner un cancer du cerveau !!!!!!!!! Et quand je lui demande pourquoi il en a une pour le GPS, il me rétorque de manière tout à fait éhonté : « mais ma chérie, je risque ma vie pour pas qu’on se perde ! »

Bref !

Mais au fait, que pense le motard du SDS… Ca tombe bien, M. Analysator est très motivé, voire un peu trop à mon goût pour me donner son point de vue. Mais ça c’est une autre histoire.