Dans le voyage, l’essentiel n’est pas forcément la nourriture mais on va pas se mentir, ça fait aussi partie du patrimoine local ! Le hic, c’est que selon où tu vas, tu n’es pas à l’abri de petites surprises et de te retrouver avec des trucs chelous…

Je te donne quelques exemples :

Dans la catégorie « au secours!!! », on retrouve l’Indonésie et plus précisément Bali. Dans cette contrée lointaine, il y a beaucoup de fruits ! Du coup, au début tu goûtes, miam miam, c’est bon, tu te régales, mangues, papayes, … puis le 10ème jour, tu commences à regarder les étalages de fruits un peu de travers et le 15ème jour, tu les fuis carrément en rêvant d’un bon camembert et sa baguette de pain !

Dans la catégorie « cache misère », the winner is…le Cambodge où il y a beaucoup de plats en sauce. Au début, tu prends le temps de découvrir toutes les saveurs en bouche, les différentes couches… qu’il peut y avoir sur un poisson type poisson chat, le summum du poisson !!!!! ou pas… et puis après quelques repas, tu classes la qualité de ton plat en fonction du nombre de couches qu’il y a. Plus il y a de couches et plus tu as des risques d’avoir des problèmes ! Par conséquent, à la fin de ton séjour, quand tu vois arriver le serveur avec un plat de la sorte, tu as 3 solutions : Petit 1, tu le menaces « si tu t’approches t’es mort  » en brandissant ton couteau ; petit 2, tu cries en mettant tes couverts en croix « VADE RETRO SATANAS » ; petit 3 et en dernier recours, tu t’enfuies !

Dans la catégorie « mais pourquoi ? » Ce sont les endroits avec des plats bizarres, du type insectes grillés, bon, on s’y fait, en apéro c’est pas mal ! Ça, ça peut aller !
Mais je me rappelle au Vietnam, en marchant dans un marché être tombée sur une tête de chien bien laquée… sur le devant d’un étalage, j’avoue que pendant la suite du voyage, j’ai eu du mal à manger de la viande ! Mais bon, c’est une autre culture, nous, on mange bien de la cervelle d’agneau, de la langue de bœuf ou des cuisses de grenouilles, alors…

Enfin, la dernière catégorie  » ? « , des endroits comme New-York où tu passes tes vacances et une fois rentré, tu n’as toujours pas compris s’il y avait une spécialité ou pas, tu te poses encore la question d’ailleurs ! C’est un peu déroutant  de pouvoir manger dans la même rue du « fast food », chinois, italien, japonais ou français…

Heureusement quand même que la gastronomie, la bonne bouffe n’est pas un privilège uniquement français… Dans bien d’autres endroits, on peut retrouver une diversité de mets incroyables, gourmands et très fins. Je pense notamment au Maroc, à la Turquie, à l’Italie, à la Russie, au Portugal et la liste est encore longue…
C’est sûr que culturellement, quand tu es né en France, la bouffe c’est super important, d’ailleurs, je sais pas si tu fais comme moi, mais pour ma part quand j’ai décidé de partir dans tel ou tel endroit, un des premiers trucs que je regarde c’est « on y mange quoi ? » On se refait pas, que veux-tu…

Enfin, la prochaine partance arrive à grand pas, direction l’Iran et là, niveau bectance, je crois qu’on sera pas mal mais ça c’est une autre histoire…