Aujourd’hui, j’ai décidé de te parler de mon pays de cœur : Le Salento ! alors ne te fatigue pas à chercher où ça se trouve, je t’explique : c’est au sud de l’Italie, au bout du talon, en face de l’Albanie. Ça fait 6 longues années que je n’y ai pas mis les pieds, que mes amis et ma famille me manquent. Tu vas, et d’ailleurs, tu peux le dire « mais pourquoi tu n’y es pas retournée avant, conn**se ! » et bien en fait je n’ai d’explication valable… mais là n’est pas le propos. Cet été, c’est décidé, je pars avec Monsieur Analysator dans le pays de mes origines, pendant 1 semaine, oui je sais c’est court mais c’est mieux que rien, voilà !

Du coup, je suis excitée comme une pucelle qui irait à son premier rencard, et pour cause ! parce que pour moi ça fait 6 ans mais pour M. Analysator, il n’y est jamais allé, alors depuis que les billets d’avion sont réservés, c’est la folie dans ma tête. Et c’est bien ça le sujet du jour : dans la série non, je ne suis pas folle…, voilà à quoi ressemble mon cerveau depuis que les réservations sont faites.
Je veux que tout soit parfaitement organisé pour tout montrer à M. Analysator afin qu’il soit conquis par cette contrée. Je me mets donc à définir nos activités, nos visites, nos soirées, jour par jour jusqu’à arriver à heure par heure… tu vois le délire, bref…
Je finalise tout ça, programme certes intense mais obligatoire (à mon sens) pour tout voir, ou presque…

Mon chéri me demande un peu ce que j’ai prévu pour la semaine, dans les grandes lignes et voilà que je me transforme en Tour Operator sur pied, genre à la Wonder Woman… Je lui dégaine alors mon calepin, morceaux choisis de notre conversation :

Après lui avoir lu 3 pages, il me dit :
-ah, ça a l’air cool !
-mais attends, si ça, ça te plait, attend de voir les autres jours !
-heu, mais les 3 pages, c’est pas pour la semaine.
-ah mais non, c’est un jour !!!!
(Je suis stupéfaite, comment peut-il croire que mon pays ne se limite qu’à ça !!!!)
-bon…continue…
(je sens qu’il est un peu inquiet)
-tu verras la suite, c’est encore mieux, là c’est sûr que c’est un peu limité puisqu’on n’arrive en avion qu’à 14 h !
Après avoir dégluti et écouté les 20 pages suivantes d’un air très circonspect, il rajoute :
-tu sais ma chérie, ça va être hyper intéressant, c’est certain, mais il y a juste un détail qui me chagrine, à quel moment t’as prévu de dormir dans la semaine ?

Et là, c’est le drame, je tourne frénétiquement les pages, je refais mes calculs, non c’est pas possible, entre les bains de minuit, les fêtes, voir mes amis, ma famille, les feux d’artifice à 3h du mat’, les départs le matin à 7h et les retours à 22h, j’ai oublié de programmer des moments de sommeil !!!!! NOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNN, c’est un tsunami dans ma tête… MAIS je lui réponds, les trémolos dans la voix, les yeux humides :

-je le crois pas, c’est la première fois que tu vas venir dans le Salento, mon bled, ma casa, et toi tu penses à quoi !!!! A dormir ! Ah mais comme je suis choquée !
Il me regarde, l’air découragé et me dit :
-t’as oublié d’y penser en fait…
-………oui…………. (avec un air de Calimero)
-tu vas revoir ton programme du coup ?
-……….oui………………..(avec un air de Calimero + une petite larme)
-tu vas être obligée d’enlever des trucs
-……………………………….(avec un air de Calimero + une petite larme + la gorge nouée)

Mais la vérité, c’est que je ne peux pas m’avouer vaincue, il faut que je réfléchisse à des solutions.
Quand je te parle de « pays du Salento », c’est que c’est vraiment un pays à part entière avec un nombre impressionnant de trésors tous aussi importants et beaux les uns que les autres, comment je vais faire pour supprimer tel ou tel endroit ?
It’s not possible…

Comme mon ami le Romain, je suis prête !
VENI, VIDI, VICI
Je te dirais à notre retour si j’ai réussi ma mission mais ça c’est une autre histoire…