Désert d’Atacama, nous voilà !

1. San Pedro de Atacama 2. Santiago du Chili 3. Valparaiso 4. Vallée du Maipo

Des photos ? Une vidéo ?

    Aujourd’hui, on se réveille avec une mission… la recherche de « tours » pour visiter le désert d’Atacama ! Mais avant, je décide d’aller prendre une bonne douche froide bien évidemment. Pourquoi changer les « bonnes habitudes » ? Ca me met dans une humeur fracassante… et ce n’est pas fini !
    Avec M. Analysator, nous allons prendre le petit déjeuner. Mais là encore, on découvre qu’il faut s’acheter de quoi déjeuner et aller dans la cuisine de l’hôtel, hostal… enfin bref au choix. Mon chéri est un tantinet agacé et il le fait savoir ! Du coup, n’écoutant que notre volonté de se faire à manger alors que nous sommes en vacances et que ce n’est jamais arrivé, NEVER, nous partons à la recherche d’un bar… sauf qu’à 8h ils sont tous fermés ! On finit par trouver un bouiboui où l’on s’achète un mauvais cake et du thé… on retourne à l’hôtel énervés ! On le sait, notre deuxième mission du jour : trouver un autre hôtel.

    Une fois l’estomac plein, on décide d’aller voir LE loueur de voitures, enfin de 4 voitures qu’il y a à San Pedro de Atacama mais biensur sa prochaine disponibilité est environ dans 3 semaines ! On s’en doutait car nous sommes en plein dans les vacances d’été des Chiliens mais on a quand même tenté le coup ! On se met donc en quête d’une agence de tourisme et les agences ce n’est pas ça qui manque ! on se rencarde auprès de 3, 4 agences qui nous font des devis tous plus farfelus les uns que les autres jusqu’à notre rencontre avec Marcello un brésilien qui nous proposent un package super intéressant avec toutes les excursions que l’on souhaite. On commence dès cet après-midi.

    On trouve également un autre hôtel sympa avec une hôtesse sympa pour les 2 prochaines nuits. C’est bon. Il ne reste plus qu’à se restaurer et partir dans un bus de 30 personnes et 10 autres bus vers les lagunes Escandidas. C’est sur que niveau intimité, ça nous change de la Bolivie mais bon c’est le jeu ma pauv’Lucette ! Malgré ça on n’est pas déçu. L’eau chargée en sel des différentes lagunes est turquoise au milieu d’un Salar blanc et marron. On dirait un champ labouré. On peut se baigner dans la première et la dernière lagune, les autres étant trop chargés en sel. Avec M. Analysator, nous décidons de marcher jusqu’à la dernière et de s’y baigner… enfin de flotter plutôt ! Pour mon chéri, c’est la première fois qu’il se baigne dans une casserole pour les pâtes, et ouais une mare d’eau chaude avec du sel, c’est un peu pareil, et il s’acharne à vouloir nager mais forcément il chavire à chaque brasse et c’est tellement drôle ! Au retour, on s’arrête dans la vallée de la mort pour admirer un coucher de soleil magnifique, un verre de pisco à la main.

    Nous rentrons heureux non seulement de la journée passée mais aussi à l’idée de prendre une bonne douche chaude… ah mais non en fait, la chaudière est en panne, l’eau est gelée… c’est encore raté ! On sort dans un bar, pub où il y a un groupe de musique et de quoi manger. C’est une soirée agréable, on comprend  en voyant les plats des autres tables et par notre expérience de la veille que les plats servis se partagent tellement les portions sont énormes !

    Que dire de cette première journée au Chili… d’abord le changement d’ambiance est total, on comprend que le niveau de vie est plus important ici qu’au Pérou et en Bolivie. Le tourisme y est aussi beaucoup plus « organisé ». Il faut aussi prendre en compte que San Pedro de Atacama ne doit, à mon sens, pas être jugée comme une ville authentique du désert mais plutôt comme un point de départ pour le désert d’Atacama. Nous avions lu qu’il y avait d’autres villes point de départ mais nous avons fait ce choix qui était pour nous le plus simple et surtout le plus pratique puisque la ville est forcément bien desservie. Peut-être que si on avait eu plus de temps on aurait choisi un autre endroit… mais bon avec des SI ma tante serait mon oncle… et ça c’est autre histoire !