Le cas du premier inca sur l’Isla del Sol

1. Copacabana 2. Isla del Sol 3. La Paz 4. Tupiza 5. Sud Lipez 6. Uyuni 7. Salar d’Uyuni

Des photos ? Une vidéo ?

    Aujourd’hui, nous quittons le Pérou pour découvrir la Bolivie. Nous prenons un bus à 7h à Puno pour Copacabana et pour la quinzième fois, C’EST PAS CELUI DU BRESIL !!!! Le trajet dure 4h. Pour ce qui est du passage de la frontière, c’est une simple formalité.

    Je suis très contente, d’abord parce que nous entrons dans un nouveau pays mais surtout car on avance d’une heure et ça c’est très bon pour mon décalage horaire… un rien m’anime ! Copacabana, c’est une bourgade du bord du lac Titicaca d’où partent les bateaux qui vont notamment sur l’Isla del Sol et nous, c’est là qu’on veut aller ! En plus, j’ai un plan… Il y a sur cette île, un chemin des crêtes d’environ 9km. J’ai lu avant de partir que pour cette balade, il fallait compter à peu près 3h30 et là tu vas me dire « mais pourquoi tant de temps pour 9km ? » et bien car le lac Titicaca est à une altitude de 3800 m et que le chemin des crêtes est à 4000 m ! Alors, mon plan, c’est de choisir un bateau qui nous pose au nord de l’île, de marcher vers le sud, de dormir sur l’île soit au milieu soit au sud, et le lendemain de reprendre un bateau au sud pour rejoindre Copacabana. Monsieur Analysator est d’accord, donc tout va bien !

    Petite info : l’Isla del Sol est connue car c’est là qu’est né le premier inca… et comme dit mon chéri, lui, c’était un ças ! Bref…

    Une fois sur l’île après 2h de traversée, on découvre un petit coin de paradis, de superbes plages même si le bikini n’est pas vraiment dans les moeurs ! des vues à couper le souffle, il ne reste qu’à suivre le chemin qui monte, qui descend, le tout à plus ou moins 4000 m d’altitude. Ce n’est pas de la tarte mais on s’en sort, enfin surtout moi car M. Analysator en pâtit un peu plus… En cours de route, on croise une cahute très charmante, on demande à un gars sur place d’y dormir, il est ok sauf que nous n’avons rien prévu pour manger et qu’il n’a rien à nous proposer… du coup, nous décidons de continuer notre route, en plus le temps est menaçant et on ne sait pas trop à combien nous sommes de distance du port du Sud (Yumani). Finalement, après 3h de marche, nous arrivons au sud et nous trouvons un petit hôtel qui surplombe le lac. C’est spartiate mais propre et en plus on a un filet d’eau chaude. Ca fait 2 jours que nous attendons ça !

    Nous sortons manger dans un petit resto et ça sent bon, l’endroit est chaleureux malgré un gars qui s’acharne à mettre et remettre en place un serpent vert en plastique sur une plante… Ma foi, il y a des gens qui ont des lubies chelous quand même…

    Nous mangeons un bon plat chaud et ce n’est pas du luxe vu la froideur de la nuit… en même temps, à cette altitude, ce n’est pas très étonnant ! Dehors, il se met à faire un orage et je me dis que les 10 mètres qui séparent le resto de l’hôtel vont être terribles. Du coup, on préfère attendre car on ne veut pas se retrouver avec des fringues trempées dans nos sacs. Finalement la pluie cesse même si ça tonne toujours et on rentre à l’hôtel.

    Dans la nuit, sous le bruit des tonnerres, on se retrouve face à notre hôtesse, une vieille dame qui nous sourit avec ses 4 chicos et ça, ça nous fait très peur… en plus elle brandit un papier. On ne comprend rien à ce qu’elle raconte mais elle s’assoit et veut qu’on fasse un truc avec le papier avant d’aller se coucher ! AHHHHHHH AU SECOURS !!!!! On finit par comprendre que c’est le papier où tu écris ton numéro de passeport avec ton nom, bref le truc habituel ! On est vraiment des boulets…

    Le lendemain, une fois qu’il fait jour, nous avons une vue magnifique sur le lac. La nuit à 4000 mètres a été bonne et en plus, je me réveille à 6h00… Aurais-je soigné mon décalage horaire ? Au bout de 9 jours, il était temps !

    Après le petit déjeuner à côté de 2 japonais en train de se disputer, un vrai spectacle, nous descendons le chemin qui nous mène au port. Nous suivons une bolivienne qui prend le même bateau que nous… enfin quand je dis « suivre », je devrais plutôt dire qu’on a essayé de la suivre… Avec sa tenue traditionnelle, jupe à volants, chapeau melon et pas bottes de cuir… mais des petites godasses, elle court dans ce chemin comme une chèvre ! Elle devant et nous derrière, la situation est assez cocasse !

    Nous rejoignons le bateau et 1h30 plus tard, nous arrivons à Copacabana pour continuer notre trajet vers La Paz mais ça, c’est une autre histoire…