Salar ou pas Salar…

1. Copacabana 2. Isla del Sol 3. La Paz 4. Tupiza 5. Sud Lipez 6. Uyuni 7. Salar d’Uyuni

Des photos ? Une vidéo ?

    Cela fait 3 jours que nous sommes dans le Sud Lipez et aujourd’hui, on ne connait pas encore notre itinéraire puisque nous ne savons où nous allons dormir. Si tu veux en connaître la raison, je t’invite à lire ça, notre objectif du jour étant de dormir dans un hôtel de sel…

    Nous débutons la journée en longeant une série de lagunes de différentes couleurs. C’est magnifique. Au moment du déjeuner au bord de la lagune noire, nous alpaguons quelques touristes afin de savoir quel est leur itinéraire, s’ils traversent le Salar, si on leur a dit qu’il était impossible de traverser le Salar à cause de la pluie, et où vont-ils dormir… Bref, s’ils ont eu le même discours que nous. J’interroge une américaine qui me dit qu’elle ne sait pas ce qu’est le Salar et je me retrouve en train d’expliquer ou plutôt de mimer, vu mon anglais, ce qu’est le Salar ! Je ne sais pas qui est la plus ridicule, si c’est elle qui ne sait ce que c’est ou moi en train de mimer du sel… no comment… Après une enquête auprès d’autres personnes, il s’avère que le discours est le même ! Il n’y a aucune certitude. En parallèle, dans la voiture, notre chauffeur Panchito nous dit que même si on ne peut pas traverser le Salar pour des raisons météorologiques, ce que nous constaterons plus tard, on dormira quand même dans un hôtel de Sel pour être aux premières loges pour le lever du soleil !

    Nous poursuivons notre route et nous nous arrêtons à San Cristobal pour visiter une église… fermée… mais ce qui nous intéresse surtout dans cet arrêt, c’est la possibilité d’avoir du réseau et de pouvoir appeler l’agence pour éclaircir cette histoire d’hôtel de sel. Madame Chasseurs de soleil défend nos intérêts auprès de l’agence et après un débat houleux, il s’avère qu’il n’y aura aucun problème. Donc, les autres 4×4 iront dans un hôtel classique et nous, on ira où c’était prévu !

    Une fois à Uyuni, nous visitons le cimetière des trains qui sont exposés là, en plein milieu du désert. Tout est à l’abandon. En fait, ce sont des vestiges rouillés de l’âge d’or du train à vapeur. Enfin, nous ce qui nous intéresse c’est d’aller voir le Salar…

    Arrivés dans notre hôtel de sel ! finalement ! les 4 compères que nous sommes, on est tellement contents qu’on en lèche même les murs… et oui ils sont en sel ! C’est l’endroit le moins bien équipé dans lequel nous allons dormir depuis 3 jours, il n’y a même pas d’eau mais on s’en fout, dès ce soir on part découvrir le Salar…
    Du fait des inondations, il y a à peu près 20 centimètres d’eau sur le désert, c’est très étonnant de le voir comme ça, donc on enlève les chaussures et les chaussettes et on va tremper, au moins on aura les pieds « propres » ou plutôt désinfectés par le sel !
    On admire un coucher de soleil merveilleux, quelle chance d’être là. Autant te dire que M. et Mme Chasseurs de soleil sont au paradis !

    Après une courte nuit de sommeil, nous partons dans le Salar. Il fait nuit noire quand nous entrons dans le désert inondé. L’impression est très particulière, c’est comme si on entrait dans la mer en voiture. Nous arrivons au musée de l’hôtel de sel pour admirer le lever du soleil. Il n’y a pas de mot pour décrire tout ça ! c’est tellement incroyable… Une fois le jour levé, Panchito nous amène vers le milieu du Salar pour nous faire une séance photo et vidéo mémorable. Tu sais les fameuses photos avec des perspectives si spécifiques au Salar ! On se régale mais voilà, le soleil commence à taper très fort et on est quand même à 3600 m d’altitude… Donc il faut se résigner à quitter ce bel endroit et aussi à penser que dans quelques heures nous quitterons notre guide et nos 2 compagnons de route. Panchito nous fait un beau discours rempli d’amour et de bienveillance. Y’a pas à dire c’est un chouette gars et un grand poète !

    Nous quittons nos 2 acolytes à Uyuni et avec M. Analysator, nous sillonnons les agences de bus car demain nous allons au Chili, à San Pedro de Atacama ! Il faut donc se remettre à réfléchir après s’être laissé guider pendant 4 jours. Nous prenons des billets pour demain pour Calama et une fois sur place, il faudra trouver un bus pour San Pedro car il n’y a plus de places dans les bus qui y vont directement. Nous cherchons un hôtel avec une douche car ça fait 4 jours qu’on ne s’est pas lavé et là on commence vraiment à péguer ! On trouve notre bonheur, je me jette sous la douche, l’eau est gelée, c’est l’horreur mais on n’a pas le choix, on est trop crade !

    Voilà, la Bolivie c’est déjà finie… Ce séjour de 4 jours dans le sud Lipez et le Salar a été une jolie parenthèse qui nous aura permis de faire de belles rencontres comme celles avec Panchito et M. et Mme Chasseurs de soleil. Nous avons également croisé d’autres voyageurs avec qui nous avons eu des conversations… comment dire… plus ou moins enrichissantes… Je te raconterai tout ça dans un article, mais ça c’est une autre histoire…