Des danseuses, du Pisco Sour et on nous a oubliés !

1. Lima 2. Cuzco 3. Machu Picchu 4. Raqchi 5. Puno


Des photos ?
Une vidéo ?

    Si tu veux savoir ce qu’il s’est passé avant, je t’invite à lire ça et ça.

    Nous rentrons à Cuzco un jour de fête, le jour de l’Epiphanie. Il y a beaucoup de musiciens et une procession très festive avec des danseurs et des danseuses, d’ailleurs parlons-en des danseuses ! Elles sont habillées avec des jupettes ras l’oignon !
    Eh ! c’est sur qu’on n’attire pas les mouches avec du vinaigre ! Pour la première fois, Monsieur Analysator est intéressé par une cérémonie religieuse, il est tellement médusé qu’une vieille dame vient lui coller une icône en autocollant sur sa veste. Juste lui, un agnostique confirmé !

    Ce soir, nous sortons boire le fameux Pisco Sour. Mon chéri nous choisit une super adresse « le Museo Pisco » où se mangent Tapas et maïs tout en écoutant de la musique en live. Le groupe est très bon, en plus il y a des mexicains dans le public qui se mêlent à eux, c’est délicieux. On rentre se coucher, demain on vient nous chercher à 6h30 à notre hôtel pour prendre le bus qui nous mènera à Puno. Cependant, on ne sait pas pourquoi, on a le pressentiment qu’on va nous oublier… Et ce ne serait pas la première fois !

    Donc le lendemain, on est prêt devant l’hôtel à 6h30 et on attend, on attend… A 6h45, je téléphone à notre correspondant qui finit par répondre à 7h00. Il me dit « few minutes… » avant de raccrocher. Le bus est censé quitter sa station à 7h15… on est mal !
    A 7h10, un taxi vient nous chercher, on est peut-être sauvé… ou pas… Le taxi sort de la ville et roule pendant longtemps, on se demande si on ne va pas aller à Puno en taxi ! Il finit par nous déposer au 1er arrêt du bus… On nous avait bien oublié ! Au final, tout est bien qui finit bien. Ce bus fait le trajet Cuzco – Puno en une dizaine d’heures en faisant plusieurs arrêts ; le trajet passe donc plus vite et on optimise une journée perdue en transport avec quelques visites intéressantes.

    L’endroit où nous rejoignons le bus est un bled qui se nomme Andahuaylillas. Il y a une église qui est surprenante dans sa décoration, elle est vraiment magnifique pour une église perdue au milieu de rien !

    Outre la pause déjeuner, on s’arrête dans deux sites archéologiques : Raqchi et Kalassaya en passant par notre point culminant du jour à 4335 mètres, la Raya. Ca y est, on est bien dans l’Altiplano. Ces grandes étendues de plaines avec les alpagas ! L’image d’Epinal par excellence ! Le trajet se termine à Puno avec une belle vue sur le lac Titicaca. Arrivés à destination, nous réservons nos billets de bus pour Copacabana en Bolivie pour le lendemain.

    On cherche un hôtel pour la nuit. Ce soir, c’est repos et diète car M. Analysator est un peu dérangé de l’intestin. Un peu le Pisco Sour de la veille et un peu l’altitude et voilà un homme tout patraque… Pour ma part, j’ai la pêche mais un peu de repos ne me fera pas de mal !

    Demain, nous quittons le Pérou pour découvrir la Bolivie mais ça c’est une autre histoire…