Il faut bien l’admettre, le moyen de transport le plus efficace pour voyager, c’est quand même l’avion…C’est sûr que ça fait moins aventurier que d’utiliser une goélette et traverser les océans pendant des semaines, des mois…mais bon on vit une époque où tout doit aller vite, donc on s’adapte…

La question que je pose aujourd’hui c’est : qui aime prendre l’avion ? J’entends pas…. hou hou vous êtes là ?
Passer 15 h coincé entre le gars parfumé avec « je ne me suis pas lavé depuis 2 jours n° 5 » et un autre avec « j’ai renversé le poisson de mon repas sur mon tee-shirt » n’est pas une sinécure…

D’ailleurs, le poisson ça me fait penser aux repas… Parlons-en !
Toutes les 5 heures environ, tu te retrouves avec ton petit plateau repas, oui il est petit ; heureusement que l’activité physique est limitée parce-que quand tu as fini ton repas, tu n’as qu’une envie, c’est appeler l’hôtesse et lui dire : « c’est bon j’ai goûté, vous pouvez m’apporter les vrais plats maintenant ! ».
C’est à ce moment-là que tu commences à rêver aux paquets de gâteaux qui sont dans tes placards à la maison, au saucisson dans ton frigo… Je m’égare, revenons aux repas, le point positif, c’est que ça te rythme le voyage même si tu n’es jamais vraiment sûr de ce qu’on va te servir, petit déj, diner, collation… parce qu’entre le décalage horaire, le lever, le coucher du soleil, les 7 films que tu viens de te taper et alors le pompon sur la cerise, si jamais tu t’es endormi, t’es foutu tu sais plus où tu en es…
Pour ma part, dès que je sens une odeur de bouffe ou que je vois passer un steward avec un chariot, c’est l’excitation totale ! mais non pas pour le steward, on le sait, ils sont tous homos ! mais parce que je vais passer un moment à être active, faire quelque chose de passionnant  : MAN-GER ! Du coup, j’enlève les écouteurs, je redresse mon siège, je prépare ma tablette, genre si je suis pas prête, on ne me servira pas… et je me mets à compter le nombre de personnes à servir avant moi. Oui je sais c’est affligeant surtout pour m’apercevoir que je n’aime pas ce qu’il y a à manger.

Maintenant abordons la question épineuse de la sécurité en avion, le fameux : « non mais l’avion c’est le moyen de transport le plus sûr au monde ! »
Alors oui, effectivement si tu as un accident en avion, tu es à peu près sûr de mourir…
Quand j’entends à la télé, l’évocation d’un accident, il y a souvent des commentaires du genre : « oui mais là, le pilote il a pris une mauvaise décision », ou « il y a eu une avarie technique tellement rare… », et bla bla bla… bon ok les accidents sont rarissimes, le seul problème c’est qu’il ne faut pas se trouver dans ces avions-là !

Pendant de nombreuses années, j’ai eu très très peur de l’avion si bien que quand je le prenais, j’essayais d’apercevoir le pilote pour évaluer son âge, donc forcément son expérience ! J’analysais tous les bruits au décollage, pendant le vol, à atterrissage si bien que je suis déjà arrivée à effrayer des voisins de siège qui n’avaient rien demandé ! Un jour, une hôtesse est venue s’asseoir à côté de moi pour le décollage, j’en ai profité pour lui demander des informations sur la sécurité, elle m’a répondu d’un air désinvolte : « oh là là, ne vous inquiétez pas, vous êtes sur Air Machin, avant j’étais chez Air Truc, là-bas ça craignait vraiment, leurs avions avaient toujours un problème mais ici ça va ! » après avoir changé 3 fois de couleurs, je lui ai répondu, « en même temps, s’il y avait des problèmes ici, vous me le diriez ? » avec un petit sourire en coin, elle a cru bon de me répondre « bien sur que non »…

Il y a un truc que j’aurais aimé faire si je travaillais dans ce milieu, c’est proposer une série de films sur les catastrophes aériennes, je serais curieuse de voir combien de personnes regarderaient ou alors, encore mieux, passer sur les écrans visibles par tous, des émissions comme « dangers dans le ciel ». C’est un peu sadique… pourquoi je pense à ça d’ailleurs… bref !

J’ai appris avec le temps à me conditionner et à rationaliser tout ça, me dire que la probabilité d’avoir un accident en avion était si infime qu’il valait mieux apprécier la chance de pouvoir utiliser cet engin révolutionnaire…

Non !!!! je déconne, en fait je bois de l’alcool, et avec l’altitude, le voyage est nettement plus sympa !

Plus sérieusement ou pas, je me dis aussi que si c’est l’heure de la caisse, dans un avion ou pas dans un avion, c’est l’heure de la caisse, mais ça c’est une autre histoire…